Le Sacre du printemps de José Navas

Invité en Belgique dans le cadre du festival Chacun son sacre, José Navas a célébré le centenaire du Sacre du printemps en relevant le défi d’aborder en solo cette œuvre mythique, accompagné par la centaine de musiciens du Brussels Philharmonic. Développant un rapport organique à la musique de Stravinsky, il a offert sa vision du personnage de l’élue désignée pour danser jusqu’à la mort. De la figure iconique vêtue d’une longue robe noire à la fragilité de l’être nu, il a dansé à perdre haleine, en symbiose visuelle et charnelle avec l’orchestre live et son maestro, Michel Tabachnik. Conquis, les 1200 spectateurs du Concertgebouw de Bruges ont accueilli cette première mondiale par une longue ovation. Galvanisé et comblé, le chorégraphe-interprète ne rêve que de reconduire l’expérience à Montréal ou ailleurs dans le monde. En attendant ce jour, on peut visiter les coulisses du spectacle via notre album de photos sur Facebook et découvrir cet extrait d’une performance aussi puissante que mémorable.

Share